LÉGENDES DU CHEMIN DE SANTIAGO DE COMPOSTELA

LÉGENDES DU CHEMIN DE SANTIAGO DE COMPOSTELA

INDICE

Légendes du Camino de Santiago

Le chemin de Saint-Jacques C’est un itinéraire riche en légendes du Camino de Santiago et en traditions, transmises au fil des siècles. Quelles sont les légendes les plus intéressantes ?

Produits de Galicia Travels

La légende du miracle du coq et de la poule

Un homme qui travaillait à la construction de la cathédrale a été faussement accusé de vol et ensuite condamné à la pendaison. L’ouvrier, pour prouver son innocence, a déclaré que le coq et la poule sur l’assiette du juge ressusciteraient. L’homme était sur le point d’être pendu lorsque le miracle se produisit.

En effet, le coq et la poule, bien qu’abattus et cuits, se sont mis à chanter et à battre énergiquement des ailes dans l’assiette. L’innocence de l’homme fut ainsi démontrée et tout le monde fut stupéfait par le miracle.

Le juge, croyant à l’intervention divine, ordonna sa libération, et l’évêque de Saint-Jacques-de-Compostelle, apprenant la nouvelle, a décidé d’enquêter. Il s’est avéré que le miracle était un signe de l’omniprésence de Dieu, en l’occurrence dans la construction de la cathédrale, et de l’innocence du condamné. L’homme fut pardonné et devint une icône chrétienne. En effet, dans les lieux associés à la promenade, on peut souvent voir des représentations de coqs et de poules.

En plus de renforcer la foi et la confiance en Dieu, ils représentent également le témoignage de la protection et de la direction divines.

La légende du Saint Graal

Comme nous le savons, le Saint Graal est la coupe utilisée par Jésus lors de la Dernière Cène. Selon la légende, le Saint Graal est la coupe utilisée par Jésus lors de la Dernière Cène. Joseph d’Arimathie, le fournisseur du tombeau du Christ selon la Bible, récupéra la coupe et l’emporta avec lui lors de ses voyages.

Mais la légende est étroitement liée au Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, puisqu’on dit que l’apôtre Saint Jacques le Majeur était l’un des gardiens du Saint Graal. Otras versiones de la leyenda afirman que, tras la crucifixión de Jesús, José de Arimatea se llevó el Santo Grial a la península Ibérica y lo escondió en un lugar seguro, aunque no se tiene un conocimiento histórico preciso.

Mais des rumeurs circulent parmi les pèlerins selon lesquelles le voyage à la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle est une recherche symbolique du Saint Graal et, par conséquent, une opportunité de se connecter avec l’esprit et avec Dieu.

La légende du Saint Graal est un symbole de quête spirituelle et de connexion avec le divin.

A lire aussi : QUOI VOIR A VIGO EN 3 JOURS

La légende du chemin de Saint-Jacques de Charlemagne et l'étoile

La légende raconte que l’empereur Charlemagne a mené une bataille au cours de laquelle les forces chrétiennes ont été vaincues. Dans ce même moment de consternation et de désespoir, une étoile brillante dans le ciel guida l’armée et l’empereur vers un lieu inconnu.

En suivant la traînée lumineuse, ils arrivèrent au tombeau de l’apôtre Jacques à Saint-Jacques-de-Compostelle. Cela a incité l’armée et son commandant à décider de poursuivre la bataille. Ainsi, avec l’aide divine et encouragée par l’étoile, l’armée chrétienne remporte la victoire. Pour cette raison, l’étoile est un symbole important du Chemin de Saint-Jacques et est souvent représentée sur des panneaux, des sculptures et d’autres éléments liés au parcours.

La légende montre l’importance du lien entre la foi et le Chemin pour tous les pèlerins qui parcourent le Chemin de Saint-Jacques. L’étoile représente le guide divin qui indique le bon point à suivre lors du pèlerinage.

La légende de Santo Domingo de Val

La légende parle d’un garçon nommé Dominguito de Val, une âme pure et pieuse du XIIIe siècle. On dit que Dominguito était un acolyte bien-aimé et respecté de l’église de la ville. Tragiquement, un jour, sans raison, Dominguito a disparu et ce n’est qu’après de longues recherches que sa mère l’a retrouvé sans vie dans un puits voisin.

La nouvelle s’est répandue dans toute la ville et a provoqué un tel enthousiasme et un tel désespoir que les gens ont commencé à spéculer sur qui ou quoi aurait pu causer la mort de leur fils bien-aimé. Peu de temps après, le corps de Dominguito est revenu à la surface du puits, flottant dans l’eau. Le puits est maintenant connu sous le nom de « Puits sacré » en raison du miracle qui s’est produit, et c’est pourquoi les gens ont commencé à lui attribuer des pouvoirs de guérison.

En se baignant ou en buvant, on recevait guérison et protection. Aujourd’hui, le puits, connu sous le nom de « Puits Saint du Val », est visité par de nombreux pèlerins en raison de l’importance de Santo Dominguito de Val, à qui une fête est attribuée chaque année le 8 septembre.

La légende de la découverte des restes de l'apôtre Santiago

Selon la légende et la tradition locales, les restes de l’apôtre Jacques le Majeur ont été transportés dans un bateau en pierre sans gouvernail ni voiles. Le bateau aurait navigué de la Palestine vers la côte galicienne comme un miracle. Quand tu t’approches de Galice, les disciples enterrèrent les restes dans un lieu secret, resté caché et inconnu jusqu’au IXe siècle. Un ermitaño, Pelayo, vio misteriosas luces que salían de un bosque en Santiago de Compostela.

Ces lumières amenèrent l’ermite à trouver l’emplacement exact du tombeau ; La nouvelle de la découverte des restes se répandit si vite que de nombreux pèlerins affluèrent immédiatement sur les lieux pour vénérer l’apôtre. Cet événement aurait déclenché la construction de la cathédrale de Santiago, aujourd’hui transformée en lieu de pèlerinage, en partie grâce à son importance pèlerine et chrétienne.

La Catedral Santiago de Compostela

La légende du Botafumeiro

Le Botafumeiro (qui en galicien signifie « expulse la fumée ») est un énorme brûle-encens suspendu au plafond de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle et utilisé lors des cérémonies religieuses. La légende raconte qu’en raison du succès du pèlerinage, la cathédrale était toujours très fréquentée. Les nombreux pèlerins et l’odeur de leur long voyage rendaient l’atmosphère à l’intérieur de la cathédrale peu agréable.

Le Botafumeiro a vu le jour à cette époque, au point que, pour résoudre ce problème, on a construit un immense brûle-encens (1,50 mètres de haut et pesant 50 kilogrammes) qui pendait au plafond pour purifier l’air, diffusant de l’encens. Ce qui est étonnant à propos du Botafumeiro, c’est son mouvement ; Il faut au minimum huit hommes, appelés « tiraboileros », qui utilisent des cordes et des chaînes pour le faire tourner.

La légende des merveilles de la cathédrale

Continuer à parler de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, la tradition dit qu’il garde des mystères et des trésors cachés à l’intérieur du temple sacré que seuls quelques chanceux ont eu l’occasion de voir. L’une d’elles est la légendaire Pierre de la Croyance, ceux qui la trouvent et la touchent, s’ils ont la foi, acquièrent le don de comprendre le langage des oiseaux. Les compétences acquises leur ont permis de comprendre les messages secrets que les oiseaux échangent entre eux, recevant ainsi des informations précieuses. Une autre légende célèbre est celle de la Puerta de Platerías.

Selon la légende, la porte située sur la façade ne s’ouvre que tous les cent ans et celui qui a de la chance au bon moment et au bon endroit peut accéder à un trésor caché. Cependant, la date reste inconnue, créant une zone de mystère. La catedral también es objeto de leyendas del camino de Santiago e historias menores debido a sus aspectos arquitectónicos. Certaines pierres sur le mur extérieur de la cathédrale auraient des pouvoirs de guérison magiques et pourraient soulager les maladies. D’autres disent que certaines statues vivent et bougent pendant la nuit.

La légende du loup

La tradition veut que dans l’Antiquité, un bébé abandonné ait été retrouvé sur le mont Libredón, près de l’actuelle cathédrale de Santiago. Cet enfant, comme Romulus et Remus, était allaité et protégé par un loup. C’est lui qui ordonna la construction de la cathédrale, qui devint ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Teodomiro. La louve se retrouve également sur la Plaza de Quintana avec la célèbre Fontaine des Chevaux, une statue d’une louve allaitant deux enfants.

Santiago est une ville pleine de légendes, de mystères et de mythes, belle à visiter et à découvrir.